IMMOBILIER

Immobilier en crise : agir et réagir malgré tout

Le marché immobilier est en crise à cause de plusieurs facteurs : l’augmentation des taux d’intérêt et des coûts de construction, les prix élevés qui n’ont pas baissé malgré cette augmentation, et l’absence de mesures fortes pour y remédier. Les entreprises ont tendance à suspendre leurs projets immobiliers dans ce contexte, mais selon Maître Sylvain Dupuy, notaire à Paris, investir dans la pierre reste crucial. Il souligne qu’il existe encore des possibilités de financement pour les entreprises qui souhaitent persister dans ce domaine.

Les risques pour une entreprise qui abandonne des projets immobiliers

L’investissement immobilier pour une entreprise est une étape cruciale, intégrée à sa stratégie de développement. Les projets d’expansion, tels que l’établissement du siège social, la création de nouveaux entrepôts ou l’agrandissement des espaces de travail sont des démarches de grande envergure qui ne peuvent être interrompues sans remettre en cause la stratégie globale de l’entreprise. De plus, stopper ces projets pourrait entraîner des pertes financières significatives et affecter la réputation de l’entreprise auprès de ses parties prenantes. Malgré les obstacles potentiels, il incombe au chef d’entreprise d’être créatif et innovant pour contourner les défis et poursuivre le chemin prévu.

Comment continuer ses projets d’investissement pendant une crise immobilière ?

Les entreprises ont du mal à obtenir des prêts bancaires en raison de taux d’intérêt élevés et de la réticence croissante des banques. Le financement participatif, quant à lui, est de moins en moins attractif pour les investisseurs en raison du rendement faible. Cependant, les banques sont toujours disposées à accompagner les projets visant à générer une nouvelle dette sur un actif existant. Le crédit-bail immobilier offre une solution alternative pour financer des actifs avec peu d’apport initial et des garanties solides pour le créancier. Ce mécanisme peut désormais être utilisé par des entités plus petites et permet de dépasser les ratios habituels d’endettement tout en admettant une proportion moindre de capitaux propres.

Immobilier en crise : agir et réagir malgré tout
Engagée dans l’entrepreneuriat depuis une décennie, je dirige une entreprise française dédiée à l’amélioration de la communication d’entreprise. Mon intérêt pour la finance se manifeste à travers la transmission de conseils et d’expériences dans mes écrits.

Alicia Trudeau

Engagée dans l'entrepreneuriat depuis une décennie, je dirige une entreprise française dédiée à l'amélioration de la communication d'entreprise. Mon intérêt pour la finance se manifeste à travers la transmission de conseils et d'expériences dans mes écrits.