NEWS

Impact de l’intelligence artificielle sur les programmes de formation d’ingénieurs : révolution en marche

L’intelligence artificielle est devenue incontournable dans la formation des ingénieurs, car elle évolue rapidement et influence de plus en plus les différents domaines d’enseignement. Les étudiants s’approprient aisément ces nouvelles technologies, tandis que les enseignants cherchent à les intégrer dans leur programme. Bien que l’IA ne soit pas encore omniprésente dans tous les secteurs de l’ingénierie, acquérir des compétences dans ce domaine devient essentiel pour rester compétitif sur le marché du travail et anticiper les tendances technologiques. Les discussions entre enseignants et entreprises sont intenses pour préparer les mutations technologiques à venir.

Experts en IA recherchés

Les écoles d’ingénieurs et universités s’associent pour développer l’intelligence artificielle (IA) dans les formations. Le groupe Cesi participe activement à cette réflexion, visant à intégrer davantage l’enseignement de l’IA à tous les niveaux d’études. La sensibilisation des lycéens aux enjeux de l’IA est jugée urgente, tout comme la transmission de connaissances pointues aux étudiants. Cependant, le manque d’experts en IA constitue un défi majeur.

La formation des formateurs compétents en IA et l’intervention d’intervenants industriels sont jugées nécessaires pour accélérer le processus. L’université de Caen Normandie constate également une demande croissante et diversifiée concernant les experts en IA, provenant même de secteurs non liés à l’informatique.

L’État joue un rôle clé dans la promotion des compétences liées à l’IA, notamment grâce à des financements solides visant à former 400 000 professionnels par an aux Stim (Sciences, technologie, ingénierie, mathématiques) d’ici 2030.

Problème de démarrage

Certains experts soulignent un retard dans la prise de conscience du monde de l’enseignement concernant l’intelligence artificielle. Il existe une opposition entre deux grandes formes d’IA : l’IA symbolique et l’approche statistique reposant sur le machine learning. En France, beaucoup étaient réticents face à cette dernière approche mais ont depuis rattrapé leur retard. L’Institut for Future Technologies (IFT) du Pôle Léonard de Vinci forme des étudiants en deep learning et adopte une approche pratique axée sur la création d’outils et le feedback immédiat. Il met également l’accent sur le développement d’entreprises innovantes et aborde des questions éthiques liées à l’émergence de l’intelligence artificielle. Les enseignants doivent s’adapter pour développer des compétences pertinentes dans un contexte bouleversé par les IA.

– Retard dans la prise de conscience de l’intelligence artificielle
– Opposition entre IA symbolique et approche statistique
– Rattrapage du retard en France
– Approche pratique et créative à l’institut IFT
– Développement d’entreprises innovantes
– Adaptation nécessaire des enseignants.

IAG, un défi pour les recruteurs

Les avancées rapides dans le domaine de l’intelligence artificielle suscitent des réactions mitigées. Les outils comme ChatGPT sont considérés comme des technologies révolutionnaires, mais leur impact sur l’emploi et les compétences humaines soulève des inquiétudes.
Les entreprises semblent hésiter à recruter davantage de professionnels de l’informatique en raison de l’émergence de ces nouveaux outils. Elles prennent le temps d’analyser comment les postes et les compétences évoluent avec cette technologie.
L’utilisation généralisée de ces outils pourrait potentiellement modifier la gestion des ressources humaines, remettant en question le nombre de recrutements prévus. Les gains d’efficacité qu’ils offrent ne sont pas encore pleinement appréciés, ce qui rend la situation quelque peu déconcertante pour certains acteurs du marché du travail.
Au-delà des informaticiens, les fonctions administratives au sein des entreprises pourraient être davantage menacées par l’avènement de l’intelligence artificielle. Le remplacement d’un grand nombre d’emplois par ces nouvelles technologies est une réalité à laquelle il faudra faire face dans un avenir proche.
Le PDG d’IBM a lui-même estimé que 30 % des employés administratifs pourraient être remplacés par une intelligence artificielle au cours des cinq prochaines années, mettant ainsi en lumière les défis potentiels liés à cette évolution technologique.

  • Intelligence Artificielle
  • ChatGPT
  • Ressources Humaines
  • Gestion du Personnel
  • Efficacité Professionnelle

Formations en développement informatique

Les outils techniques aident les étudiants à améliorer leurs performances en écriture de code.
Les écoles doivent adapter leur formation pour ne pas négliger la compréhension des bases.
Il est important que les écoles évitent les lacunes dans l’apprentissage, même si cela peut frustrer les étudiants au début.

Techniciens avec un diplôme de niveau bac+3 requis

Les écoles d’ingénieurs doivent s’adapter aux besoins des entreprises en formant des techniciens opérationnels capables de gérer l’intégration de l’IA. De nouveaux bachelors combinant les sciences des données à des domaines spécifiques comme la logistique, le transport et l’agriculture verront probablement le jour. La demande pour ces profils techniques est forte, particulièrement dans les PME qui cherchent à comprendre comment bénéficier de l’IA. Les étudiants du bachelor IA pour la santé sont formés de manière pratique avec une année théorique suivie de deux années en alternance.
Cesi propose un bachelor IA pour la santé afin de former des jeunes chefs de projet capables d’assister ou démarrer une activité de collecte de données dans les entreprises du secteur médical. Ce cursus inclut également un volet législatif et éthique pertinent dans le domaine médical.
Il y a un besoin important d’informer et promouvoir l’utilisation de l’IA auprès des PME, qui seraient prêtes à se servir de cette technologie mais se demandent comment et quels bénéfices cela leur apporterait.

L’arrivée du professeur augmenté

Les professeurs ont beaucoup à gagner en utilisant de nouveaux outils technologiques dans leur enseignement. En effet, cela leur permet de gagner du temps sur les tâches rébarbatives et ainsi se concentrer sur des aspects essentiels tels que la présence auprès des étudiants, l’esprit critique et la créativité. De plus, l’utilisation de l’IA peut être bénéfique pour corriger des copies, produire des séries d’exercices ou encore trouver de nouvelles idées pour faire évoluer les cours. Cependant, il est essentiel que les enseignants maîtrisent bien ces outils et restent vigilants par rapport à leurs potentielles limites.

La montée en puissance de l’intelligence artificielle générative dans le domaine pédagogique est inévitable. Les enseignants sont encouragés à intégrer ces nouveaux outils dans leur pratique pédagogique afin d’améliorer leur efficacité et se poser la question fondamentale de leur valeur ajoutée auprès des étudiants. Toutefois, il est nécessaire d’encadrer cette utilisation afin que les étudiants comprennent pleinement ses implications et limites.

L’introduction de l’IA générative suscite diverses réactions au sein des institutions éducatives. Si certaines ont initialement tenté d’interdire son usage par les étudiants craignant une forme de triche généralisée, bon nombre ont rapidement réalisé qu’une telle interdiction était difficilement tenable face à l’évolution rapide du phénomène. Ainsi, une prise en main constructive visant à sensibiliser les apprenants aux usages appropriés de cette technologie semble être la voie privilégiée par différentes écoles et universités.

Impact de l’intelligence artificielle sur les programmes de formation d’ingénieurs : révolution en marche

En tant qu’auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.

François Givord

En tant qu'auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.