NEWS

Formation d’ingénieurs : comment l’intelligence artificielle révolutionne le paysage

L’intelligence artificielle est devenue incontournable dans le cursus des ingénieurs. Les connaissances en IA sont essentielles pour rester compétitif sur le marché du travail et anticiper les tendances technologiques. Les écoles et les entreprises cherchent à intégrer l’IA dans l’enseignement afin de préparer les étudiants aux mutations technologiques à venir. Même si l’IA n’est pas encore quotidiennement utilisée dans tous les domaines de l’ingénierie, il est clair que son importance ne fera que croître dans les années à venir.

Experts en intelligence artificielle recherchés

Les écoles d’ingénieurs et universités s’unissent pour développer l’enseignement de l’intelligence artificielle (IA) à tous les niveaux. Il est crucial de sensibiliser les lycéens aux enjeux de l’IA et de former des enseignants capables d’expliquer ses aspects complexes. Le manque d’experts en IA souligne la nécessité d’accélérer le processus de formation. L’État orchestre également des actions pour répondre à la demande croissante en compétences liées à l’IA, avec un objectif ambitieux de former 400 000 professionnels par an aux Stim (Sciences, technologie, ingénierie, mathématiques) d’ici 2030.

Problème de démarrage

Certains experts soulignent un retard dans la prise de conscience du monde de l’enseignement face à l’intégration nécessaire des technologies émergentes, notamment l’intelligence artificielle. Deux grandes formes d’IA sont en opposition : l’approche symbolique et l’approche statistique, qui repose sur le machine learning. En France, une certaine réticence envers cette dernière a causé un retard initial, mais la tendance s’est inversée.

L’institut for future technologies du Pôle Léonard de Vinci est spécialisé dans la formation au deep learning et accueille une centaine d’étudiants aux profils variés. Son approche met l’accent sur la pratique et encourage les étudiants à développer des compétences pratiques pour créer des outils technologiques innovants plutôt que de se contenter de les utiliser.

L’institut vise également à favoriser le développement d’entreprises innovantes grâce à trois piliers principaux : conception, production industrielle et développement de start-up. Les étudiants sont sensibilisés aux questions éthiques liées à l’émergence de l’IA. L’objectif central est de réduire les frictions entre humains et machines dans divers domaines technologiques tels que la robotique, le métaverse ou encore la réalité virtuelle.

IAG, une surprise pour les recruteurs

Les IA génératives, telles que ChatGPT, se répandent rapidement et transforment de nombreux métiers.
Ces outils de haute performance sont accessibles au grand public avec une facilité déconcertante.
Les entreprises gèlent les recrutements informatiques pour analyser l’évolution des compétences et des métiers.
L’intégration de ces outils pourrait modifier les stratégies de recrutement en réduisant le nombre de postes à pourvoir.
Les fonctions administratives sont particulièrement vulnérables à la suppression d’emplois causée par l’intelligence artificielle.

Formations pour développeurs

Les outils techniques permettent aux étudiants d’améliorer leur performance en rédaction de code.
Les écoles doivent adapter leurs méthodes pour former les développeurs informatiques.
Il est important que les écoles comblent les lacunes des étudiants, même si cela peut être frustrant au début.
Certaines écoles pourraient revenir à des méthodes plus traditionnelles pour assurer une meilleure compréhension des concepts sous-jacents.

Techniciens avec diplôme bac+3 requis

Les écoles d’ingénieurs doivent s’adapter aux besoins des entreprises. Elles devront former davantage de techniciens spécialisés dans l’intelligence artificielle, notamment pour les secteurs de la logistique, du transport et de l’agriculture. Un nouveau bachelor en intelligence artificielle pour la santé a été conçu pour répondre à ces besoins spécifiques. Il combine des connaissances techniques avec des aspects législatifs et éthiques, afin de former des chefs de projet capables d’intégrer les outils numériques dans le secteur médical.

L’impact de l’intelligence artificielle est particulièrement fort chez les techniciens opérationnels. Il est probable que plusieurs nouveaux bachelors soient créés pour former ces profils adaptés aux besoins actuels du marché.

Beaucoup de PME sont intéressées par l’utilisation de l’intelligence artificielle mais manquent d’informations sur comment cela pourrait leur bénéficier. Il est donc nécessaire d’informer et promouvoir ces outils auprès d’elles, en plus des grands groupes et start-up déjà au fait des nouveautés digitales.

L’arrivée du professeur augmenté

Les enseignants ont beaucoup à gagner en utilisant les nouvelles technologies, même s’ils sont un peu en retard par rapport aux étudiants. En effet, ces outils peuvent leur permettre de gagner du temps dans leurs tâches répétitives et ainsi se concentrer sur l’essentiel : la présence auprès des élèves, l’esprit critique et la créativité. Certains professeurs utilisent déjà des intelligences artificielles générales pour corriger des copies, créer des exercices ou trouver de nouvelles idées pour leurs cours. Cependant, il est crucial qu’ils restent vigilants face à ces outils et continuent d’apporter une vérification humaine à tout projet pédagogique.

Il semble inévitable que les enseignants intègrent les intelligences artificielles générales dans leur métier, tout comme ils ont fini par utiliser Google ou Wikipédia malgré leurs réticences initiales. Cette évolution pourrait permettre aux enseignants de mieux se questionner sur leur valeur ajoutée et sur ce qu’ils veulent transmettre à leurs étudiants durant le temps limité passé avec eux.

Les établissements d’enseignement doivent préparer les étudiants à utiliser ces outils en toute connaissance de cause. Il est primordial que les élèves comprennent les limites, biais et risques liés à l’utilisation des intelligences artificielles générales. À cet égard, certains instituts cherchent désormais à intégrer des cours sur la bonne utilisation de l’IA générative afin que les étudiants puissent appréhender ces technologies de manière responsable.

Formation d’ingénieurs : comment l’intelligence artificielle révolutionne le paysage

En tant qu’auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.

François Givord

En tant qu'auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.