NEWS

Climat : La baisse continue des émissions de CO2 en France, quelles implications pour l’avenir?

La France a enregistré une baisse significative des émissions de gaz à effet de serre au cours des neuf premiers mois de 2023 par rapport à la même période de 2022, selon les chiffres provisoires du Citepa. Ces émissions ont reculé de 4,6 %, marquant une nette accélération par rapport à l’année précédente. Cette diminution encourageante témoigne des efforts soutenus du pays dans le domaine climatique.

Réduction totale des émissions de carbone

La France se rapproche de son objectif de neutralité carbone en 2050.
Pour y parvenir, le pays doit réduire ses émissions de CO2 de 34% d’ici à 2030.
Agnès Pannier-Runacher encourage les Français à continuer leurs efforts pour limiter leur empreinte carbone.
Elle souligne l’importance des gestes quotidiens tels que régler le chauffage à 19°C, rénover les logements, limiter les trajets en voiture et opter pour des véhicules électriques.

Causes temporaires

Une bonne partie de la baisse des émissions est due à des facteurs conjoncturels, plutôt qu’à des mesures structurelles. Cela concerne principalement trois secteurs : l’énergie, l’industrie, et les bâtiments. La production d’électricité d’origine nucléaire a augmenté de 11,4 % sur les neuf premiers mois de l’année après des mois d’indisponibilité involontaire. En revanche, la production provenant des centrales thermiques a diminué de 23 %.

Lutte contre le gaspillage

La crise énergétique a eu un fort impact sur les émissions dans l’industrie et les bâtiments. Les particuliers et les industriels ont cherché à réduire leur consommation d’énergie pour réaliser des économies, surtout en ce qui concerne le gaz naturel dont le prix a fortement augmenté. Les secteurs industriels très demandeurs en énergie, tels que la métallurgie et les métaux ferreux, ont vu leurs émissions diminuer de 18%. De manière générale, les industriels ont commencé à investir dans des processus de production moins polluants. Chez les particuliers, les émissions liées au chauffage, à l’eau chaude et à la cuisson ont également diminué, notamment grâce aux efforts d’économie liés à la crise énergétique mais aussi à la douceur de l’hiver.

Conditions hivernales strictes

La consommation de gaz naturel dans les bâtiments a diminué de 8,9 % entre janvier et septembre 2023. En septembre seulement, cette baisse est de 32 %. On espère que les politiques publiques en place porteront leurs fruits pour encourager le changement de mode de chauffage et l’isolation des logements. Les professionnels du bâtiment ont exprimé des inquiétudes quant à l’impact négatif sur leur activité suite à l’accent mis sur les rénovations globales.

Climat : La baisse continue des émissions de CO2 en France, quelles implications pour l’avenir?

En tant qu’auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.

François Givord

En tant qu'auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.