EMPLOI

Micro-entreprise vs. auto-entrepreneur : comprendre les différences et choisir le bon statut

Si vous envisagez de démarrer une petite entreprise, il est important de savoir que le statut d’auto-entrepreneur a disparu et a été remplacé par celui de micro-entreprise. En 2020, il n’y a plus qu’un seul statut légal : la micro-entreprise. Si vous hésitez entre les deux, sachez que la solution est simple : optez pour le statut de micro-entreprise. Quelles étaient les différences entre ces deux statuts et qu’est-ce que cela signifie concrètement pour ceux qui se lancent dans l’entreprenariat ? Cet éclaircissement sur la situation permettra de mieux comprendre ce changement.

Avant et après 2016: Comparaison des changements

Désormais, il est beaucoup plus simple de créer une micro-entreprise. Grâce au site pole-autoentrepreneur.com, il suffit d’une demande en ligne qui sera étudiée et vérifiée en moins de 24 heures.

Depuis 2016, le statut d’auto-entrepreneur s’est associé à celui de micro-entreprise, simplifiant ainsi les démarches pour ceux qui souhaitent se lancer seul dans les affaires.

La micro-entreprise offre un régime fiscal avantageux appelé auto-entrepreneur. Ce régime simplifié permet à l’entrepreneur individuel de payer ses impôts et ses cotisations sociales en fonction du chiffre d’affaires réalisé.

L’origine des choses

La loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008 a introduit le régime d’auto-entrepreneur pour simplifier les démarches administratives liées à la création et à la gestion des petites entreprises. L’objectif était d’encourager davantage de Français à se lancer dans l’entrepreneuriat en réduisant les formalités. Le gouvernement souhaitait ainsi favoriser le développement des activités indépendantes.

La situation actuelle de la micro-entreprise

La micro-entreprise est le régime le plus souple pour les entrepreneurs en France. Les démarches administratives sont simplifiées, pas besoin d’investir beaucoup d’argent au début et il est possible de ne pas facturer la TVA jusqu’à un certain seuil. De plus, la micro-entreprise permet d’éviter les frais d’un expert-comptable.

Les termes micro-entreprise et auto-entrepreneur sont souvent utilisés ensemble, bien que le second n’ait plus de valeur juridique.

Passionnée par l’écriture et diplômée de lettres, elle possède plusieurs blogs et magazines où elle rédige sur différentes thématiques.

Micro-entreprise vs. auto-entrepreneur : comprendre les différences et choisir le bon statut

En tant qu’auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.

François Givord

En tant qu'auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.