NEWS

Immigration et Entreprises : Le Réveil Tardif du Patronat face à la Loi Immigration

Il était presque minuit. Mardi matin, juste avant la commission paritaire sur le projet de loi immigration, le président du Medef, Patrick Martin, intervenait à la radio. Il a souligné que ce ne sont pas les chefs d’entreprise qui demandent massivement de l’immigration mais c’est l’économie qui en a besoin. Selon lui, d’ici 2050, la France aurait besoin de 3,9 millions de salariés étrangers pour maintenir le modèle social et économique actuel.

Un thème compliqué

Le patronat a décidé de rester discret sur le sujet de l’immigration économique pendant quelques mois. Selon un dirigeant, cette discrétion était une décision assumée. Le Medef craignait que certains aspects du projet de loi ne soient pas de son ressort légitime, et redoutait également les réactions négatives pouvant résulter de son plaidoyer en faveur de l’immigration économique.

La Confédération des PME a adopté la même stratégie prudente. Son président, François Asselin, explique que l’organisation est restée timide dans ses prises de parole par crainte d’être instrumentalisée par un camp ou un autre. Il considère que la question de l’immigration est complexe et relève d’un choix politique national. Selon lui, ce n’est pas aux entrepreneurs de prendre cette décision.

Moqueries politiques mondiales

Le réveil tardif des grandes entreprises face à l’immigration a été critiqué par plusieurs personnalités politiques. Certains dirigeants ont été accusés de rester silencieux pendant 18 mois tout en demandant de l’aide pour régulariser leurs salariés sans statut légal. Cette situation a suscité des réactions vives, notamment chez le président de la commission des Lois à l’Assemblée nationale et le maire LR de Cannes. Certains estiment que cette prise de position du Medef vise à contrer les idées du Rassemblement national, tandis que d’autres pensent que c’est plutôt la croissance du poids de l’État qui motive ces changements.

La radicalisation des discussions

La réforme sur l’immigration suscite des inquiétudes dans le monde des affaires. La régularisation des travailleurs sans papiers ne semble pas être la principale préoccupation, mais la question de l’immigration de travail soulève de vraies inquiétudes. La France devra faire face à un vieillissement accéléré de sa population active à partir de 2036, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur sa compétitivité économique. Le recrutement d’ingénieurs et les besoins en matière d’aide à la personne sont particulièrement préoccupants, avec un grand nombre de postes à pourvoir d’ici 2030. Il est donc nécessaire d’attirer en priorité les personnes éloignées de l’emploi, tout en envisageant également l’option d’accueillir des travailleurs étrangers pour répondre aux besoins du marché du travail français.

L’Europe et la concurrence

La France a des difficultés avec son immigration peu qualifiée, peu diversifiée et peu nombreuse. Le projet de loi aborde le sujet en créant un titre de séjour talent pour les diplômés bac +5. En Europe, l’Allemagne envisage d’instaurer un système de quotas par points similaire à celui du Canada pour attirer des travailleurs immigrés. Même l’Italie a approuvé l’octroi de 452 000 nouveaux permis de séjour pour répondre aux besoins de main-d’œuvre sous la pression du patronat, montrant ainsi une plus grande ouverture que la France sur ce sujet selon un dirigeant du Medef.

Immigration et Entreprises : Le Réveil Tardif du Patronat face à la Loi Immigration

En tant qu’auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.

François Givord

En tant qu'auteur chevronné spécialisé dans le domaine des entreprises, je explore avec passion les nuances du monde professionnel à travers mes articles, offrant ainsi une perspective informée et analytique sur les tendances, les défis et les succès qui façonnent le paysage entrepreneurial contemporain. Mon engagement à fournir des analyses approfondies et des conseils pratiques vise à inspirer et éclairer les lecteurs avides de comprendre les dynamiques complexes du monde des affaires.